Instruments comparés : test ok

La qualité et la fiabilité des produits sont, depuis toujours, l’une de nos principales caractéristiques, objectif que nos ingénieurs concepteurs poursuivent chaque jour à travers des vérifications et des tests effectués en permanence.

Dans ce cas, il s’agissait de vérifier la fiabilité de certaines mesures des instruments à bord d’Oxygen en la comparant aux instruments de classe A selon la norme CEI EN 61000-4-30, dont l’un était monté sur l’étage d’entrée, et l’autre sur l’étage de sortie d’un Oxygen 500-10-40 installé et en parfait état de marche dans notre établissement de production. Les instruments utilisés pour la comparaison sont deux LINETRAXX PEM735 de Bender, les horloges de chacun d’entre eux étant synchronisées avec celles du panneau d’Oxygen.

L’objectif du test est de vérifier la justesse et la précision de la mesure des creux de tension qui, contrairement à ce que nous pensons, se produisent souvent même sur les lignes électriques considérées comme de bonne qualité comme les lignes italiennes.

Nous avons repéré un creux de tension monophasé en entrée de la phase 2, comme il ressort de l’instantané de l’instrument :

Dans ce cas, la phase 2 a une tension résiduelle de 88,54 %.

Nous voulons rappeler ici qu’un creux de tension est défini comme une variation de tension à partir de -10 % de la tension nominale jusqu’à -95 % (ou tension résiduelle de 5 %) avec une durée de 10 ms à 1 minute.

Nous relevons l’événement ponctuellement, même dans le panneau de commande monté à bord d’Oxygen :

À ce point, Oxygen intervient pour compenser le creux : de fait, dans la période de temps durant laquelle l’événement s’est vérifié, l’instrument en sortie ne relève aucun creux de tension :

Une confirmation ultérieure de la performance d’Oxygen.

 

Oxygen est disponible en deux modèles :

Oxygen 10-40 (de 200 à 3200 kVA) avec compensation de la tension en entrée ±10 % (continue) et compensation des creux de tension jusqu’à -40 % de la tension nominale pendant 1 minute.

Oxygen 15-50 (de 200 à 2000 kVA) avec compensation de la tension en entrée ±15 % (continue) et compensation des creux de tension jusqu’à -50 % de la tension nominale pendant 1 minute.